9 mars 2020

Rick, Rock and Roll au PDAC 2020 !

Avez-vous déjà rêvé d’assister aux Golden Globes, aux Grammys Awards, de fouler le tapis rouge avec vos idoles ? Oui ? Eh bien moi, je l’ai fait. J’ai vécu mon premier congrès de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE ou PDAC) comme une rencontre qui change une vie. En fait, c’est un congrès qui change le monde.

Imaginez, personnellement, je me considère comme le porte-parole non-officiel de Nouveau Monde Graphite (NMG) et je me trouve big ! L’ACPE est le principal porte-parole du milieu de l’exploration et de la mise en valeur des minéraux : ça, c’est gros pour de vrai ! L’ACPE compte quelque 7500 membres à travers le monde.

Vous pouvez imaginer mon niveau d’excitation à voir rassemblés quelques 30 000 personnes de l’industrie provenant de 130 pays, tous venus pour jaser minerai. J’en ai long à vous raconter.

Le Purel à l’honneur, bien malgré lui

La crise sanitaire actuelle liée au Coronavirus a donné lieu à des situations comiques de gens se donnant le coude, d’échanges de sourires et de regards pour compenser le contact physique😊 Entre deux pompes de désinfectant, j’ai saisi qu’au-delà de la possibilité d’attraper une grosse grippe, c’est la chaine d’approvisionnement des minerais stratégiques, particulièrement le graphite, qui est la plus vulnérable.

Sachant que 100 % du graphite purifié sphéronisé provient de la Chine, je pense qu’il est grand temps de diversifier nos sources d’approvisionnement.

Vous me voyez venir ? Oui, la situation géographique de mon graphite, le seul et unique, extrait du gisement Matawinie à deux heures de Montréal représente un grand avantage pour les acheteurs des marchés nord-américains et européens.

Les femmes ont bonne mine

À l’aube de la Journée de la femme, la gent féminine était bel et bien représentée au congrès. On m’a dit que d’année en année, elles sont de plus en plus nombreuses à se joindre à la communauté minière, à tous les niveaux des organisations, des opératrices, aux postes d’administration, d’ingénierie et de leadership.

Celles qui se sont foré un chemin dans cette industrie typiquement masculine se sont fait remarquer lors des panels de discussion pour leur expertise et leur idées novatrices. Bien que nous soyons en avance sur le secteur avec 23 % de femmes chez NMG, je pense qu’il nous faut maintenir nos efforts de formation et d’employabilité pour viser une plus grande diversité dans notre équipe, à l’image de notre belle région.

Les critères ESG, le sujet de l’heure

De quoi tout le monde parlait (à part de mon graphite chéri) ? De l’intégration des critères ESG – environnementaux, sociaux et de gouvernance. Vous auriez dû me voir papillonner de kiosque en kiosque à vanter les pratiques de Nouveau Monde Graphite. J’étais là à raconter comment nous serons la première mine à ciel ouvert 100% électrique, carboneutre, qui s’insère dans un modèle d’économie circulaire. Que nous produirons un minerai de manière éthique et durable, dans le respect des normes environnementales les plus élevées, tout en accordant la plus haute importance aux conditions de travail et à la responsabilité de l’entreprise concernant la santé et la sécurité des employés. Que nous avons également à cœur le respect du territoire et le bien-être de nos communautés. Que nous avons longuement et minutieusement développer notre projet pour minimiser ses impacts sur le milieu. Bref, j’en avais long à dire!

Qu’on le veuille ou non, c’est la meilleure manière d’opérer pour maximiser les retombées significatives et durables et rehausser les pratiques d’affaires.

Vous savez quoi? Ce sont des critères qui entrent en ligne de compte pour nos partenaires, fournisseurs, investisseurs, clients et employés ! Y’a pas à dire, quand tout le monde s’y met, on peut créer de grandes choses. 

Oh Canada ! Terre des minerais stratégiques

Dans cette foule de personnes venues des quatre coins de la planète, le Canada a fait bonne figure. Les représentants fédéraux ont vanté le savoir-faire des talents d’ici, ils ont réitéré leur appui aux entreprises qui travaillent non seulement à développer et à exploiter les minerais stratégiques, mais aussi à le faire de manière à réduire l’empreinte carbone de notre société.

Le Canada s’est démarqué comme étant un endroit où l’innovation est reine, où les pratiques de travail sont sécuritaires et où les critères de protection de l’environnement sont émérites. Notre pays n’a pas peur d’affirmer son engagement à réduire les gaz à effet de serre et fait un travail remarquable pour aligner ses politiques environnementales et économiques. Je suis peut-être un VIP dans le monde du graphite, mais le Canada, lui, se distingue par son leadership dans le marché mondial… et ce n’est qu’un début !

 

À bientôt!
Rick, maniaque du graphite
VIP chez Nouveau Monde Graphite

PS : Vous vous cherchez une lecture électrisante? L’étude d’impact environnementale de Nouveau Monde Graphite sur le projet minier Matawinie à Saint-Michel-des-Saints a seulement 6000 pages. Une belle brique qui fait briller l’aménagement prévu du site minier, les mesures d’atténuation pour le milieu, les pratiques de gestion des résidus et les engagements de la compagnie.

Déjà convaincu ? → TSXV : NOUOTCQX : NMGRFFrancfort : NM9

Please follow and like us: