17 décembre 2019

NOUVEAU MONDE FRANCHIT UN JALON IMPORTANT EN ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE

Le BAPE évaluera le projet Matawinie en janvier

SAINT-MICHEL-DES-SAINTS, QUÉBEC, le 17 décembre 2019 (MARKETWIRED) – Nouveau Monde Graphite Inc. (« Nouveau Monde » ou « NMG ») (TSXV: NOU; OTCQX: NMGRF; Frankfurt: NM9) a obtenu aujourd’hui la confirmation du gouvernement du Québec de la recevabilité de son étude d’impact environnemental et social (ÉIES), suite à son analyse par 25 organismes et ministères provinciaux.

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, Benoit Charette, a mandaté le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) de former une commission d’enquête pour consulter la population sur le projet Matawinie. Le ministre a fixé la date du début du mandat du BAPE au 27 janvier 2020.

Notons que Nouveau Monde avait déjà signalé son intention de se prévaloir des nouvelles dispositions de la loi afin de présenter directement son projet en audiences publiques permettant ainsi une consultation ouverte et transparente avec les parties prenantes et une progression plus efficace du projet à travers le processus d’obtention du décret ministériel autorisant le projet.

Déposée en avril 2019, l’ÉIES du projet Matawinie, réalisée par une équipe multidisciplinaire de SNC-Lavalin et d’autres collaborateurs, met en lumière les retombées et les impacts de l’insertion du projet sur les milieux physique, biologique et humain. Elle propose diverses mesures afin d’éviter, d’atténuer ou de compenser ces impacts, ou encore de bonifier les retombées. Réalisée selon les principes de développement durable, l’étude, de même que toute la documentation et correspondance associée, est disponible pour consultation en ligne ou au siège social de Nouveau Monde.

Depuis 2015, Nouveau Monde interagit et collabore avec le milieu d’accueil et les parties prenantes, incluant un comité d’accompagnement et la communauté Atikamekw de Manawan. Les commentaires, préoccupations et les idées recueillis dans le cadre de ces échanges, ont permis de réduire l’empreinte du projet, de limiter l’impact sur le milieu environnant et d’innover notamment sur les questions des résidus miniers, de l’intégration au territoire en plus d’un modèle minier 100% électrique.

« Nous avons toujours placé le développement durable, le respect du caractère naturel de la région et la promotion des intérêts de la Haute-Matawinie en haute priorité. L’examen de notre projet par le BAPE nous permettra de démontrer la robustesse de notre démarche et le sérieux de notre engagement auprès de cette communauté qui est aussi la nôtre », de déclarer Éric Desaulniers, président et chef de la direction, Nouveau Monde Graphite. « La valorisation responsable de ce gisement de graphite de classe mondiale nous permettra collectivement d’appuyer le développement social dans la région, de contribuer à l’économie du Québec et de propulser la transition énergétique sur le plan mondial. »

Aperçu des conclusions de l’ÉIES

L’ÉIES identifie des retombées socioéconomiques locales positives sur l’emploi (plus de 130 nouveaux emplois en période d’exploitation, moyenne de 250 travailleurs en période de construction, opportunités d’affaires pour les entreprises locales et régionales, etc.). Le programme de partage des bénéfices permettra aussi à la population de bénéficier de retombées économiques additionnelles ou d’améliorations à leur milieu de vie. Un grand nombre de parties prenantes associent d’ailleurs le projet à une occasion de diversification économique et d’amélioration de leur qualité de vie par le maintien et le développement des services pour la population. Ces retombées positives sont de grande valeur puisque le milieu est identifié comme défavorisé au sens de l’indice de vitalité économique. La durée de vie de la mine (26 ans) permettra des retombées durables et à long terme.

Pour le Québec, en plus des retombées directes, indirectes et induites du projet et ses revenus fiscaux, le développement de la filière minière du graphite est un créneau porteur. Les opportunités de marché sont excellentes, notamment en raison de la forte croissance prévue du marché des batteries au lithium-ion pour les véhicules électriques. Le projet contribuera ainsi à l’électrification des transports à l’échelle provinciale, nationale ou internationale. En y combinant la volonté de Nouveau Monde d’opérer une mine 100 % électrique, le projet Matawinie contribue favorablement à la lutte contre les changements climatiques. L’innovation technologique qui en découlerait pourrait bénéficier au secteur minier et même à d’autres secteurs industriels nécessitant l’utilisation de machineries lourdes similaires.

Le projet Matawinie propose l’adoption de meilleures pratiques qui se veulent avantageuses pour l’environnement et le milieu social. Parmi celles-ci, soulignons la gestion des résidus miniers et stériles sans digues, le retour des résidus dans la fosse pour limiter l’empreinte du projet sur le milieu naturel et la restauration progressive du site minier tout au long de la période d’exploitation du projet.

Le projet Matawinie témoigne par ailleurs d’une volonté de s’intégrer au territoire en proposant des horaires d’opération d’extraction minière adaptée au contexte de villégiature ou encore par la préparation d’un Plan d’intégration au territoire (PIT) de concert avec un comité composé de représentants de la communauté.

L’insertion d’un projet minier sur le territoire aura tout de même des impacts d’intensités variables sur le milieu physique, biologique et humain. L’ÉIES aborde successivement ces impacts et prévoit des mesures d’atténuation supplémentaires afin de minimiser ceux-ci. 

Suite à l’application de mesures d’atténuation, les principaux impacts du projet sont généralement limités et contrôlés à proximité du site minier, si bien que les noyaux villageois sont préservés des principaux impacts négatifs, tout comme les lieux touristiques et de villégiature présents en Haute-Matawinie. Pour les propriétaires en périphérie du projet (rayon de 1 km du projet), Nouveau Monde a mis en place un programme proactif d’acquisition volontaire qui permet aux propriétaires concernés d’éviter d’être exposés aux nuisances découlant de leur proximité au site minier. À ce jour, des ententes ont été conclues avec près de 50% des propriétaires intéressés dans le rayon.

Une analyse des risques technologiques du projet indique qu’il n’y aurait pas de conséquences pour la population environnante ainsi que les autres éléments sensibles à proximité, et qu’il est adapté aux changements climatiques. Par ailleurs, les programmes de surveillance et de suivi permettront de suivre les effets du projet sur l’environnement et d’assurer la prise en charge de toute situation soulevée par le milieu.

Les différentes initiatives prises dans le cadre du projet Matawinie visent à maximiser les retombées économiques ainsi qu’à minimiser ses effets et risques environnementaux et sociaux. Elles s’inscrivent dans l’approche responsable de rendement social, économique et environnemental de plus en plus valorisée par la population, les autorités et la clientèle du marché du graphite, en concordance avec les valeurs de Nouveau Monde.

Plus d’information sur le projet au NouveauMonde.ca/Matawinie

À propos de Nouveau Monde Graphite

Nouveau Monde Graphite développe le projet minier de graphite Matawinie, situé à Saint-Michel-des-Saints, à 150 km au nord de Montréal, QC. À la fin 2018, la Société a publié une étude de faisabilité qui révèle un fort potentiel économique avec une production prévue de 100 000 tonnes de concentré de graphite par année, d’une pureté moyenne de 97 %, sur une période de 26 ans. La production devrait commencer en 2022. Présentement, Nouveau Monde exploite une usine de démonstration où elle prévoit produire 2 000 tonnes de graphite en paillettes concentré pour acheminer à des clients potentiels nord-américains et internationaux pour la qualification de ses produits. Dans une perspective d’intégration verticale et de développement durable au sein du marché des véhicules électriques, Nouveau Monde prévoit la mise en place d’une usine de transformation secondaire du graphite à grande échelle, répondant aux besoins de l’industrie en pleine expansion des batteries lithium-ion. Une usine de démonstration pour ce segment d’affaires devrait être opérationnelle en 2020. Dédié à des normes élevées en matière d’énergie renouvelable et de durabilité, le projet de graphite de la Matawinie sera le premier du genre à être exploité comme une mine entièrement électrique et carboneutre.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Tous les énoncés, autres que les faits historiques, contenus dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s’y limiter, contenus dans le paragraphe « À propos de Nouveau Monde Graphite » ci-dessus, qui décrit essentiellement les perspectives et les objectifs de la Société, constitue de « l’information prospective » ou des « énoncés prospectifs » selon le sens attribué par certaines lois sur les valeurs mobilières, et est fondé sur des attentes, des estimations et des prévisions faites en date du présent communiqué de presse. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que considérées comme raisonnables par la Société au moment où ces énoncés ont été formulés, sont assujetties à des incertitudes et à des imprévus importants sur les plans opérationnel, économique et concurrentiel. Ces estimations et ces hypothèses peuvent s’avérer inexactes.

Plusieurs de ces incertitudes et de ces imprévus peuvent affecter directement ou indirectement ou pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement diffèrent considérablement de ceux avancés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs se révéleront exacts, car les résultats réels et les événements futurs pourraient différer de manière importante de ceux anticipés dans ces énoncés. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but de fournir de l’information sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction. La direction de la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs ou d’expliquer toute différence importante entre les événements réels subséquents et ces énoncés prospectifs, sauf tel que l’exigent les lois en valeurs mobilières applicables.

Médias Investisseurs
Julie Paquet
Directrice, Communications
450-757-8905 #140
jpaquet@nouveaumonde.ca
Christina Lalli
Directrice, Relations aux investisseurs
450-757-8905 #155
clalli@nouveaumonde.ca

Abonnez-vous à notre fil de nouvelles :
http://nouveaumonde.ca/projects/appuyer-nmg/#support_form

De plus amples renseignements concernant la Société sont disponibles sur la base de données SEDAR (www.sedar.com) et le site internet de la Société à: www.nouveaumonde.ca

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué de presse.

Please follow and like us: