Le marché du graphite est continuellement façonné par les contrôles anti-pollution

Source: Article original publié en juin 2019 par Roskill. Traduction par Nouveau Monde Graphite.

La répression continue de la Chine en matière de pollution industrielle a eu un effet généralisé sur l’industrie du graphite, limitant l’offre et augmentant les prix du graphite naturel et synthétique durant toute l’année 2018 ainsi qu’au premier semestre de 2019.  L’impact des aciéries chinoises en termes de contrôles environnementaux sur leur production y joue également un rôle.  Nous constatons de plus que des fermetures touchant les approvisionnements de graphite commencent à se produire en Inde. De même, l’introduction de contrôles plus stricts sur la pollution causée par le transport maritime mondial devrait également avoir une incidence sur la disponibilité de matières premières servant à la production de graphite synthétique au cours de la prochaine décennie.  Tout cela alors que la Chine n’en a pas encore terminé avec la refonte de son industrie.

 

Traitement du graphite en flocons sous haute surveillance  

L’effet le plus direct sur le graphite a été observé dans l’industrie du graphite naturel, où les matières extraites subissent un traitement de seconde transformation intensif pour produire des produits hautement purifiés, tels que le graphite sphérique, destinés à être utilisés sur le marché en croissance rapide des anodes de batteries lithium-ion, ainsi que dans les marchés du graphite expansible/expansé pour utilisation dans les matériaux retardateur de flammes ainsi que dans d’autres applications.   Les procédés de seconde transformation font l’objet d’un examen approfondi ces dernières années en raison de leur utilisation de grandes quantités d’acide fluorhydrique et d’autres réactifs puissants.

Entre 2016 et 2017, il y a eu quatre séries principales d’inspections d’usines de seconde transformation, suivies de deux séries de “visites de suivis” en juin et en octobre 2018, principalement dans les régions de Heilongjiang et de Shandong qui sont les centres de production de flocons et de graphite sphérique en Chine.  En 2016, la production chinoise de graphite en flocons a diminué d’un tiers et la croissance de l’offre a continué à être limitée ces dernières années par les fermetures en cours.  

Combinés à la demande croissante des batteries, les prix du graphite naturel en flocons (en moyenne pour les tailles de paillettes pour des grades de 94 à 97% de pureté) ont augmenté de 45% entre septembre 2017 et février 2018, et avait toujours un prix moyen de 17% plus élevé en mai 2019 malgré plusieurs séries de réajustements de prix à la baisse lors de la réouverture d’usines.   Les batteries représentaient environ 14% de la demande de graphite naturel et 7% de la demande totale de graphite en 2018, mais leur croissance est telle qu’elles pourraient représenter 45% de la demande naturelle et 25% de la demande totale d’ici 2028.  

 

Augmentation des prix du graphite synthétique  

En ce qui concerne le graphite synthétique, les fermetures se sont poursuivies plus en amont, les contraintes de disponibilité liées à l’approvisionnement en coke de pétrole se traduisant par une pénurie de graphite synthétique et des augmentations de prix jusqu’en 2017 et 2018.   Les prix des électrodes en graphite synthétique ont augmenté de plus de 800% entre janvier et octobre 2017 et, bien que les prix aient fortement chuté ces derniers mois, ils étaient encore 135% plus élevés qu’au début de 2017.   Les prix ont été maintenus à la hausse grâce à la croissance rapide de la demande du secteur des électrodes en graphite synthétique, alors que la Chine se tournait de plus en plus vers la production d’acier brut via un four à arc électrique (EAF) – une technologie qui répond aux électrodes en graphite.  

 

Changement radical pour l’acier chinois  

Les électrodes en graphite, utilisées principalement dans la fabrication d’acier EAF en raison de l’utilisation de quantités élevées de déchets d’acier, représentaient environ plus du tiers de la demande de graphite synthétique en 2018 et plus de la moitié de la demande totale de graphite.   La Chine a commencé à transférer une grande partie de sa production d’acier à l’EAF à partir de 2017, dans le but d’accroître ses niveaux de recyclage de ferraille d’acier.   Cela a suivi une fermeture soudaine à l’échelle nationale de tout acier de mauvaise qualité produit par fours à induction.   La Chine devrait d’augmenter la proportion d’acier produit par EAF à mesure que de plus en plus d’acier sidérurgique devient disponible et qu’elle vise des taux de recyclage encore plus élevés.  Actuellement, 10% de l’acier brut chinois est produit dans des EAF, mais cela pourrait doubler pour atteindre 20% au cours de la prochaine décennie.  

 

Lutte contre la pollution en hausse en dehors de la Chine?  

Jusqu’à présent, les contrôles de la pollution étaient principalement concentrés sur l’industrie chinoise, mais en février 2019, un tribunal a ordonné la fermeture de l’usine d’électrodes en graphite de Graphite India à Bangalore à la suite d’inquiétudes concernant la pollution.   Graphite India est un important fabricant international d’électrodes en graphite. Pourrions-nous voir d’autres fermetures avoir lieu en Inde et/ou dans d’autres pays?

  

Aucun signe de ralentissement des contrôles de la pollution  

Le gouvernement chinois n’a pas perdu son appétit pour l’amélioration de son industrie du graphite.   Il poursuivra son programme d’inspections environnementales et de fermeture d’usines ne respectant pas les normes dans tous les secteurs industriels, en particulier dans la perspective de 2021, année qui marque le premier des “deux objectifs du centenaire” de la Chine, représentant les 100 ans du PCC et de la République populaire de Chine – objectifs fixés par le 18ème Congrès du Parti en 2012, le même Congrès qui a vu Xi Jinping assumer sa position de leader.   Le ministère de l’environnement chinois a récemment déclaré que la protection de l’environnement « serait renforcée qu’avec l’approfondissement de la réforme et ne serait pas affaiblie ».   Les recherches de Roskill en Chine suggèrent que le gouvernement estime que la protection de l’environnement ne va pas à l’encontre du développement économique.   En fait, un grand nombre de producteurs chinois déclarent maintenant des bénéfices plus élevés, en particulier les entreprises d’état qui sont historiquement déficitaires.   

À l’échelle mondiale, des réglementations plus strictes sur la pollution marine (MARPOL) entreront en vigueur à partir de 2020, ce qui pourrait avoir un impact sur l’industrie du graphite synthétique et initier de de nouvelles hausses de prix du graphite synthétique, à mesure que la concurrence des carburants à faible teneur en soufre utilisés traditionnellement dans la production de coke de pétrole augmente.   La demande de ce précurseur au graphite synthétique augmente également avec l’utilisation accrue d’anodes de batterie lithium-ion.

Compte tenu des contraintes persistantes sur l’offre et de la croissance rapide de la demande, l’évolution des prix dans l’industrie du graphite dépendra de la capacité de la nouvelle offre qui provient de plus en plus de l’extérieur de la Chine à répondre aux besoins du marché.

 

Please follow and like us:
RSS
Facebook
Google+
http://nouveaumonde.ca/le-marche-du-graphite-est-continuellement-faconne-par-les-controles-anti-pollution/
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *