L’AMBITION DE LA CHINE FORCE HITACHI À QUADRUPLER SA CAPACITÉ DE PRODUCTION DE MATÉRIEL D’ANODE EN GRAPHITE

Source: Benchmark Mineral Intelligence – www.BenchmarkMinerals.com – Décembre 2016 (traduction par Nouveau Monde)

 

Hitachi Chemical, deuxième producteur mondial de matériel d’anode en graphite, prévoit quadrupler sa production d’ici 4 ans. Une croissance nécessaire pour faire face à la demande prévue venant des méga-usines de batteries lithium-ion présentement en construction.

Hitachi investira $90M afin d’augmenter sa capacité de production japonaise et prévoit atteindre une production annuelle de 100,000 tonnes de matériel d’anode en graphite en 2020.  Cette production additionnelle pourrait faire passer sa part de marché du matériel d’anode de 20% à 40%.

Cette nouvelle est très significative pour l’industrie du matériel d’anode ainsi que pour celle du graphite en flocons.

Alors que 70% de la production d’Hitachi consiste en du graphite synthétique, cette augmentation agressive nécessitera une utilisation croissante de graphite naturel. Cette décision pourrait créer une tendance dans l’industrie des batteries lithium-ion à favoriser d’avantage l’utilisation de graphite naturel.

La compagnie exploite présentement deux sites de production de matériel d’anode: Shimodate et Yamazaki qui sont tout deux situé dans la préfecture d’Ibaraki. La compagnie travaille présentement à augmenter sa production de 2017.

Hitachi a chiffré la croissance annuelle de ses ventes de matériel d’anode à environ 30%.

Les données actuelles de Benchmark Mineral Intelligence démontrent que le marché du matériel d’anode est d’environ 105,000 tonnes en 2016. Les prévisions sont qu’il atteindra 122,000 tonnes en 2017. Le marché a plus que doublé de taille depuis 5 ans car il était de 50,000 tonnes en 2011.

Hitachi regarde à l’étranger

Dans une décision très significative, Hitachi a annoncé regarder à prendre de l’expansion à l’étranger.

Alors qu’il y avait très peu de détails quand à l’endroit de cette expansion, les options sont de mettre en place une usine de production de matériel d’anode en Chine ou bien, peut-être plus rapidement, en Amérique du Nord afin de fournir des clients comme la Gigafactory de Tesla ou l’usine de LG Chemical au Michigan. Cette dernière fournit d’ailleurs les batteries pour la Chevrolet Bolt.

À l’heure actuelle, les plus grands clients d’Hitachi Chemical sont Nissan par l’entremise d’AESC et LG Chem mais les plus grands producteurs d’anode rêvent d’obtenir le contrat de Tesla. Ce contrat à lui seul nécessiterait la vaste majorité de l’augmentation de production prévu d’Hitachi Chemical.

Une des raisons qui motive la décision d’Hitachi est la croissance de la capacité de production de graphite sphéronisé en Chine depuis les derniers 12 mois.

BTR qui est le principal compétiteur d’Hitachi et également le plus grand producteur de matériel d’anode de Chine a déjà initié un plan pour doubler sa capacité de production d’ici 12 mois.

En parlant avec Nikkei, le président d’Hitachi M. Maruyama a expliqué que “la Chine est une menace” mais il a exprimé sa confiance dans la consistance et la performance du matériel produit par Hitachi. Ces deux critères sont critiques pour les manufacturiers de batteries et sont des défis pour les producteurs de matériel d’anode.

Le matériel d’anode produit à partir de graphite naturel qui a été sphéronisé est parfois inconsistant en termes de qualité par rapport au graphite synthétique. En Chine, les flocons de graphite proviennent de différentes mines et ils varient beaucoup en termes de pureté et de grosseurs de flocons ce qui pose un problème pour la seconde transformation de ces flocons en graphite sphéronisé, purifié et enrobé (matériel d’anode).

Please follow and like us:
RSS
Facebook
Google+
http://nouveaumonde.ca/lambition-de-la-chine-force-hitachi-a-quadrupler-sa-capacite-de-production-de-materiel-danode-en-graphite/
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *