ENTREVUE AVEC KARL TRUDEAU, CHEF DES OPÉRATIONS DE NOUVEAU MONDE GRAPHITE

Source: Cette entrevue a été originalement publié en anglais sur le site InvestorIntel.com le 28 février 2018.  Traduction par Nouveau Monde Graphite Inc.

  • Vous étiez directeur de la mine d’Imerys à Lac-des-îles, Québec qui est la seule mine de graphite nord-américaine actuellement en production. Qu’avez-vous vu dans Nouveau Monde Graphite pour vous faire démissionner de votre poste auprès d’une entreprise milliardaire pour rejoindre une junior?

Imerys est un bon employeur et j’ai apprécié mon poste de directeur de la mine de Lac-des-îles. J’étais rendu à un point dans ma carrière ou j’avais besoin d’un nouveau défi sachant que Lac-des-Îles allait probablement entamer ses dernières années de production.  La vision de l’équipe de gestion de Nouveau Monde a été assez alléchante pour me faire bouger et devenir leur chef des opérations.

  • Parlez-nous de votre rôle chez NMG et comment votre expérience acquise à Lac-des-îles vous servira à relever les défis auxquels vous serez confrontés.

J’ai plusieurs années d’expérience dans l’extraction et la production de graphite à une échelle industrielle.  Nouveau Monde avait besoin d’un chef de opérations qui jouerait un rôle déterminant dans le choix de l’équipement, dans la mise en place d’opérations d’extraction et de traitement efficientes et efficaces et dans la constitution d’une équipe autour de celles-ci. Il faut aussi comprendre que le graphite est un marché relativement opaque, alors savoir qui sont les acteurs clés de l’industrie est clairement un atout pour quelqu’un dans ma position.

  • NMG a annoncé publiquement la construction et mise en service d’une usine de démonstration d’ici la mi-2018.  Quels sont les principaux jalons de ce projet et où en êtes-vous rendu ?

Au début janvier, nous avons commencé à recevoir les premiers équipements.  Pour célébrer ce jalon, nous avons publié des photos de ces pièces sur notre page Facebook d’entreprise.  Si nous avons pu réaliser cela si rapidement, c’est grâce à la signature, l’automne dernier, d’un bail de trois ans avec Louisiana Pacific qui est propriétaire du bâtiment industriel où nous installons notre usine de démonstration.  Les images que l’on peut voir sont celles de pièces d’équipement telles qu’elles ont été livrées dans notre usine.  Le bâtiment est prêt à accepter de l’équipement supplémentaire et nous travaillons activement à passer des commandes pour des pièces nécessitant de longs délais d’attente. Donc, en quelques mots, nous suivons notre calendrier et nous rencontrons nos échéanciers. Nous avons pleinement confiance que notre usine de démonstration commencera à produire du graphite en flocons d’ici à la mi-2018.

  • Quelle est la vision derrière cette usine de démonstration? Qu’est-ce que vous essayez de réaliser et en quoi cela représente-t-il une bonne chance de créer de la valeur pour vos actionnaires?

Vendre du graphite est un défi car il n’y a pas de marchés basés sur des échanges boursiers.  Un producteur doit établir des accords de vente généralement connus sous le nom “offtake agreements“.  Dans le marché actuel, les acheteurs ne s’engageront que s’ils sont raisonnablement à l’aise que le producteur puisse répondre à leurs spécifications et puisse produire suffisamment de matériel.  Ce que nous sommes en train de faire, c’est d’organiser une capacité de production de 1,000 tonnes de graphite en flocons par année que nous vendrons ensuite stratégiquement à des acheteurs nord-américains.  Cela leur permettra de qualifier nos produits en vue de la signature de contrats de ventes.  Nous utiliserons également l’usine de démonstration pour produire 250 tonnes de produits à valeur ajoutée tels que du graphite sphérique purifié, du graphite expansible et du graphène.
   
Notre vision est de tirer parti de notre emplacement dans le sud du Québec et d’utiliser autant que possible l’hydroélectricité bon marché et écologique pour maintenir les coûts de production et l’empreinte environnementale aussi bas que possible. Vous pouvez dire que nous suivons les pas de Nemaska ​​Lithium (TSX: NMX) où ils ont réussi à utiliser autant que possible l’hydroélectricité dans leur procédé de raffinage du lithium. Ils ont clairement innové et ont réussi à obtenir des subventions gouvernementales à cet effet.  C’est ce que nous voulons émuler dans le domaine du graphite.

  • Quels sont les attributs clés qui rendent NMG unique parmi les autres juniors du graphite? Comment cette usine de démonstration tire-t-elle parti de ces attributs?

Notre distribution granulométrique est un attribut clé. Nous avons environ 48% de flocons jumbo et gros, 12% de médiums et le reste sont des fins. Ce ratio de distribution nous permettra d’exploiter un large portefeuille d’acheteurs potentiels. Tout comme pour le marché de l’immobilier, notre emplacement est un autre attribut clé car nous sommes à proximité des d’infrastructures existantes et dans une juridiction qui appuis le domaine minier.  Selon notre étude de préfaisabilité (PFS), nous avons un coût de production compétitif par tonne de graphite en flocons et la beauté est qu’une fois qu’elle est produite, elle est déjà ici en Amérique du Nord.  Pas besoin de la transporter au-delà des océans, ce qui est coûteux et ajoute à l’empreinte écologique.  Nous prévoyons donc vendre les flocons les plus rentables dans le marché nord-américain et de transformer ce qui reste en produits à valeur ajoutée en utilisant de l’hydroélectricité verte et bon marché dans le processus de transformation. Je crois fermement que les fabricants de batteries au lithium-ion et de véhicules électriques se soucient de l’empreinte environnementale de leurs fournisseurs.  L’usine de démonstration nous permettra de démontrer ces capacités et de définir les coûts de ces procédés à l’échelle commerciale de 52 000 tonnes de graphite en flocons (environ la moitié sera transformée en produits à valeur ajoutée)

  • Quel est le budget de cette usine de démonstration et êtes-vous entièrement financé pour passer les phases de construction et de mise en service?

Nous avons prévu un budget de 12 millions de dollars pour l’usine de démonstration. Nous sommes entièrement financés pour la construction, la mise en service et la production de nos premières tonnes de graphite en flocons.

  • Allez-vous chercher des subventions gouvernementales et quelle pourrait être leur importance dans le budget global?

Oui, nous croyons avoir de solides arguments dans les domaines des subventions liés à l’innovation de même que celles liés à l’efficacité énergétique, aux produits à valeur ajoutée, à l’acceptabilité sociale et à la gestion des résidus.

  • Cette usine de démonstration est une entreprise complexe, avez-vous ajouté du personnel clé au cours des derniers mois pour faire de cette vision une réalité?

Nous avons travaillé dur pour mettre en œuvre la vision du chef de la direction et du conseil.  Nous avons réussi à attirer certains des meilleurs experts en graphite et nous avons maintenant environ 15 employés à temps plein.  À la fin de l’année, lorsque l’usine de démonstration sera pleinement opérationnelle, nous nous attendons à avoir environ 35 équivalents à temps complet.  Notre équipe de direction compte environ 30 ans d’expérience récente dans le domaine du graphite.

  • Le dépôt de graphite et l’usine de démonstration sont situés à proximité d’infrastructures existantes et d’un village pouvant fournir des employés potentiels.  C’est une bénédiction seulement si la population est complètement derrière le projet. Comment gérez-vous l’acceptabilité sociale pour vous assurer que vous avez le soutien de la population locale?

Vous avez raison de dire que le gisement de graphite et l’usine de démonstration sont à côté d’infrastructures existantes. Ils sont également à seulement 5 km l’un de l’autre.  Nous ne prévoyons pas de problèmes logistiques sérieux lors des opérations de notre usine de démonstration.  Sur le thème de l’acceptabilité sociale, Nouveau Monde Graphite a été très proactif au cours des 4 dernières années. Nous avons tenu 3 réunions publiques avec la population locale afin de les tenir au courant du projet et plus de 50 petits groupes ou réunions individuelles ont également eu lieu.  Nous avons été très transparents avec nos parties prenantes et nous avons ouvert notre siège social dans la rue principale du village.  Les gens sont toujours les bienvenus pour arrêter et poser des questions.  Voilà pourquoi nous bénéficions d’un fort soutien pour notre projet.  Nous avons été également proactifs avec la Première Nation Atikamekw.  Nous les avons impliqués dès le début et ils nous ont soutenus.

Please follow and like us:
RSS
Facebook
Google+
http://nouveaumonde.ca/entrevue-avec-karl-trudeau-chef-des-operations-de-nouveau-monde-graphite/
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *