LE MARCHÉ MONDIAL DU GRAPHITE

Production mondiale, échanges commerciaux et marchés émergents

La production mondiale de graphite se situait à plus de 1.01 Mt en 2012. Sur l’échiquier mondial de la production, la Chine est de loin le premier producteur de graphite amorphe et de graphite en paillettes alors que le Sri Lanka est le seul producteur de graphite de veine. Les autres pays producteurs de graphite sont, dans l’ordre : la Corée du Nord, le Brésil, le Canada, l’Inde, la Russie, le Mexique, l’Ukraine et la Norvège.

Les échanges commerciaux entre pays suivent une tendance constante avec la Chine qui exporte de gros volumes sur les marchés européens, japonais et américains constitués de pays qui ne produisent presque pas de graphite naturel. Les pays de l’Union européenne, ayant déjà exploité la majeure partie de leurs ressources en graphite, dépendent des pays producteurs comme la Chine. Cela les a amenés à inscrire le graphite sur leur liste d’éléments critiques pour l’industrie européenne.

LES ÉTATS-UNIS S’APPROVISIONNENT ÉGALEMENT AU BRÉSIL, AU MEXIQUE ET AU CANADA. LE CANADA EXPORTE SUR LES MARCHÉS EUROPÉENS LA PRESQUE TOTALITÉ DE SA PRODUCTION.

La production actuelle comble une demande qui croît de 5 % à 7 % par an. On prévoit que la demande mondiale pourrait doubler d’ici à 2020 avec l’avènement des batteries au lithium-ion pour les véhicules électriques et pour l’entreposage de l’électricité produite par les panneaux solaires, les réacteurs nucléaires à lits de boulets, l’équipement informatique et les téléphones cellulaires.

LE FABRICANT TESLA AURA BESOIN DE PLUS DE 100 000 TONNES DE GRAPHITE PAR ANNÉE, UNE FOIS SON USINE DU NEVADA CONSTRUITE ET EN OPÉRATION.

– Éric Desaulniers, président et chef de la direction de Nouveau Monde

AMERICAN MARKET OPPORTUNITIES TO SUPPLY THE LITHIUM-ION BATTERY GIGA-FACTORIES UNDER CONSTRUCTION

Natural graphite demand is estimated in 530 000 tonnes per year until the year 2023.

In the summer 2014, the construction of a battery plant in Nevada by US electric vehicle manufacturer Tesla Motor inc. raised the expectations of many graphite project developpers in Canada. In May 2015, Asbury Carbons announced the construction of a value-added graphite manufacturing plant in North Carolina. These announcements could indicate an increased interest of American industrialist for this substance during the next decade.

IF THEY WANT TO BE SUPPLIED AS LOCALLY AS POSSIBLE FROM the greenest supplier with the lowest environmental footprint, they will choose a project like ours which i hope will be carbon neutral thanks to our hydroelectricity

– Éric Desaulniers, Nouveau Monde Graphite President and CEO

QUEBEC’S GRAPHITE

Prospects for exporting a local ressource

While consolidating the current market, the development of the graphite industry in Quebec could support the growth of industries linked to the manufacture of electric batteries and electrode components for computer equipment and cell phones. Graphite could become an input for the electrification of transport. Specifically, the production of electric batteries requires graphite and lithium. In addition, the electric battery production industry matches well with that of solar pannels since batteries are needed to store electricity harvested from solar energy.

Graphite mining in Quebec began in the Outaouais and Laurentides regions in 1845. The development of the graphite industry in Quebec, beyond the mere possession of this ressource on its territory, feeds the upward linked industries that reap advantages and benefits, creating significant added value that can stimulate our economy.

FOR MORE INFORMATION

CORPORATE PRESENTATION

Learn more about Nouveau Monde Graphite, its markets, products and ambitions through our corporate presentation right now.

CLICK HERE TO DOWNLOAD